(VIDÉO) Pour Alain Soral, ex-membre du comité central du Front National, « Roms » n’est pas synonyme de « Gitans »

Roms = Rroms = Gitans = Tziganes etc = la même langue/culture.

 

Alain Gérard Robert Bonnet, dit Alain Soral (son nom d’usage étant Bonnet de Soral), est un essayiste, idéologue et chef d’entreprisefranco-suisse, né le 2 octobre 1958 à Aix-les-Bains.

Alain Soral affirme avoir été membre du Parti communiste français dans les années 1990. Parallèlement, il évolue dans les médias et le monde du spectacle jusqu’au début des années 2000. Au cours de cette décennie, il devient, aux yeux de la plupart des observateurs, un idéologue d’extrême droite, oscillant entre un antisémitisme traditionnel et le nouvel antisémitisme. Il se réclame à la fois du nationalisme et de la gauche — et notamment du marxisme — et se présente comme un « national-socialiste français ». Il devient par ailleurs l’ami, voire l’« éminence grise », de Dieudonné, ce qui permet d’observer une continuité entre ses discours et les spectacles de l’humoriste.

Après s’être rapproché du Front National (FN), dont il est un temps membre du comité central, il fonde en juin 2007, avec d’anciens membres du GUD, le mouvement Égalité et Réconciliation (E&R) qu’il préside depuis lors. Cette association, qui se présente comme « nationaliste de gauche », est souvent classée à l’extrême droite par les observateurs. Il quitte le FN en février 2009 et se présente aux élections européennes de juin 2009, en cinquième position sur la « liste antisioniste » conduite en Île-de-France par Dieudonné.

En mars 2011, il fonde la SARL Culture pour tous, qui comprend notamment la maison d’édition Kontre Kulture.

Depuis 2008, Alain Soral est régulièrement condamné pour « diffamation », « injures raciales ou antisémites », « incitation à la haine raciale », « provocation à la haine, la discrimination ou la violence », pour « apologie de crimes de guerre et contre l’humanité ».

https://fr.wikipedia.org/wiki/Alain_Soral

Advertisements